la France tourne le dos aux Droits de l’Homme

Le Parti Pirate prend acte de la décision du Conseil Constitutionnel de valider, en grande partie, la loi dite de renseignement qui, de fait, restreint sévèrement notre droit à la vie privée, négligeant ainsi sa valeur constitutionnelle. Ce n’est plus le seul gouvernement, mais bien l’État Français qui tourne le dos aux Droits de l’Homme.

Loin de renforcer la sécurité, la validation de cette loi prouve que notre nation renie ses principes devant la menace et la violence. Elle se mute enun État policier,  en une société paranoïaque : les ennemis de la République  remportent, avec la validation de ce texte, une bien triste bataille.

Nous participeront à l’effort commun pour continuer la lutte contre les gouvernements extrémistes et cette vision de l’État qui l’oppose à ses citoyens. Nous formerons notamment les citoyens à protéger leur vie privée par tous les moyens qu’offre la technique. « La  démocratie n’existe pas sans vie privée » rappelait devant l’ONU Dilma Roussef, présidente de la république du Brésil. Notre liberté a été jeté aux orties par nos institutions. C’est au peuple français qu’il appartient désormais de la restaurer, ce que nous appelons chacun à entreprendre dès aujourd’hui en rejoignant nos rangs (http://adhesion.partipirate.org) pour préparer les prochaines élections législatives. A chacun de nous de défendre notre démocratie contre l’État qui l’assassine.

Thomas Watanabe-Vermorel « WVT »
Porte-parole du Parti Pirate

 __

 Communiqué de presse du Parti Pirate paru suite à la validation de la Loi Renseignement Hollande/Valls par le Conseil Constitutionnel.

 Qui est Charlie ?

 – Damien