Apple : la censure est notre métier

Pour ne pas se mettre à dos la Chine et continuer à avoir accès au marché chinois et ses millions de potentiels consommateurs, Apple censure à distance votre téléphone en supprimant du contenu.

Quel plaisir de découvrir ça à l’arrivée de votre vol à Pékin ou Hong-Kong…

Et la prochaine étape, ce sera quoi ?

Apple pourrait vous empêcher de prendre une photo d’un artiste lors d’un concert sponsorisé par Apple.

Et si Apple supprimait les articles pro-IVG sur l’application News ?

Et si Apple mettait en avant discrètement un candidat à la présidentielle à travers son application News en propulsant certains articles de propagande ?

Pourquoi ne pas supprimer ou censurer vos brouillons d’articles de blogs écrits sur leurs appareils parce que vous dénoncez leurs actions ?

Avec Apple, il faut être cool mais surtout avec les droits de l’homme et le droit de faire des profits maximum.

_ Damien

quels sont les problèmes liés à l’utilisation de Windows et Os X ?

Ce billet est un rappel, il n’est pas en soi très original mais il permet de poser les bases entre un système libre pour faire fonctionner son ordinateur (Ubuntu, Linux Mint, Debian, Fedora…) et un système commercial tel que Windows ou Os X.

Windows (XP, 7 ou 8) pour PC et Os X pour Mac sont des systèmes commerciaux, fermés, espions et autoritaires.

– commerciaux : il faut payer pour les utiliser.

– fermés : vous ne pouvez pas voir comment ils sont faits, vous ne pouvez pas analyser le contenu et vous ne pouvez pas les modifier.

– espions : ces 2 systèmes savent en temps réel ce que vous faites avec votre machine, ce que vous téléchargez, ce que vous installez, ce que vous regardez à votre insu. La politique d’envoi de données est assez opaque et peu honnête.

– autoritaires : car ils peuvent également installer ou enlever des logiciels sans votre permission de votre propre PC. Vous ne contrôlez rien. Dans un futur proche, on peut imaginer un contrôle de ce que vous mettez sur votre disque dur avec effacement possible si ce contenu ne rentre pas dans les conditions d’utilisation de ces entreprises commerciales.

On peut faire le parallèle avec le frigo dans votre cuisine qui vous dirait quoi acheter et quoi manger : des plats Findus, des plats fabriqués par les grands industriels plutôt que des plats maison dont vous connaissez la provenance de chaque élément parce que c’est vous qui les avez achetés puis cuisinés… Pas très sympa, hein ?

Revenons donc à ces systèmes libres (et gratuits) pour utiliser votre ordinateur : qui sont-ils ? Quels sont leurs réseaux ?

Et bien, on peut parler de la distribution Linux la plus connue : Ubuntu, gratuite, facile à installer et bénéficiant d’une grande communauté. Vous pouvez commencer par lire le guide du débutant qui répondra à toutes vos questions. On peut parler également d’Handy Linux, destinée aux débutants et utilisateurs expérimentés

Il existe d’autres distributions grand public très efficaces et facile d’accès : Xubuntu, Mint

L’intèrêt des systèmes est multiple :

– non commercial : leur but n’est pas de faire de l’argent. Les dons sont les bienvenus pour les équipes qui travaillent bénévolement. Libre à vous de donner ou pas.

– ouvert : vous avez accès au code source du système, vous pouvez donc le voir, tout comme l’ensemble des utilisateurs. Rien n’est caché et pour peu que vous maitrisiez un peu la programmation, vous pourrez contribuer à l’amélioration de la distribution. Les logiciels sont également libres et gratuits. Je pense à la suite bureautique LibreOffice (traitement de texte, tableur, présentatin) ou au lecteur vidéo VLC.

– sous votre contrôle : c’est vous qui ajoutez ou enlevez des programmes selon votre choix. Personne n’a accès, par une porte dérobée, à votre ordinateur.

Vous savez maintenant qu’il existe d’autres moyens gratuits, libres et respectueux de votre vie privée pour utiliser votre ordinateur, il reste donc à se lancer !

Le plus simple étant de créer une clé USB bootable qui permet de lancer une distribution à partir de la clè USB au démarrage de votre ordinateur sans changer votre système actuel.

Une fois à l’aise, vous pourrez installer ce nouveau système en parallèle de Windows. Puis, un jour, passer intégralement sur la distribution linux en remplaçant Windows définitivement.

 

– Damien

la dictature avance en France, merci à nos braves politiques français

Le Parti Socialiste reprend donc une à une les idées de l’UMP concernant la censure d’internet ainsi que le contrôle des citoyens.

A vouloir combattre le terrorisme, la France calque donc ses lois sur celle des gouvernements les plus durs contre la liberté d’expression, tout en  abandonnant le droit à la justice : ce sont maintenant des instances guidées par le pouvoir executif, le gouvernement donc, qui censurent la parole sur internet, pas la justice.

Les politiciens, pour occuper le territoire médiatique, nous explique que nous sommes en guerre contre le terrorisme, que l’étranger est l’ennemi et qu’ils mettront en place tous les dispositifs en place pour nous protéger. Pour protéger leur propre caste aussi d’ailleurs.

1) quel groupe de citoyens a demandé à ce gouvernement de lancer des lois de censure ? Aucun. Les politiciens s’autosaisissent, décident sans demander leur avis aux citoyens. Ces lois les arrangeront bien à un moment.

2) d’après eux, nous sommes en guerre, mais contre qui  ? Quel état et dangers ultimes nous menacent pour que 66 millions d’invidus renoncent à leur liberté et leur vie privée ? Combien de morts ces 5, 10, 20 dernières années pour détruire le pouvoir judiciaire et le remplacer par des condamnations directement déclarées par le gouvernement ? Si 200 morts en 20 ans à cause de malades mentaux ‘obligent nos politiques’ à prendre des décisions aussi radicales alors soit je ne comprends rien à la politique/géopolitique, soit les hommes politiques ont un but inavoué à faire de telles choix, aussi liberticides, injustes et illégaux, illégaux dans le sens “non votées” par les citoyens mais votées par eux-mêmes sans nous consulter.

3) maintenant que sont en place des lois comme la loi de programmation militaire et  le blocage administratif de sites internet, que se passera-t-il si un pouvoir raciste, violent et fasciste était élu en France ? En Grece, le mouvement néo nazi Aube Dorée a eu des députés et des eurodéputés. D’élection en élection, les FN progresse à cause de la nullité successive du RPR, UMP et PS au pouvoir, incapables de proposer des solutions crédibles contre le chomage, incapable d’empêcher la casse de l’outil de production industrielle en France, incapable de proposer des élections législatives proportionelles, incapables de faire participer les citoyens à la vie politique, mais prêts à laisser les banques, les entreprises et les personnes les plus riches de notre pays à utiliser tous les recours possibles – évasion fiscale, niches fiscales, défiscalisation amicale – pour échapper à l’impôt, cet outil de cohésion sociale.

Je repense à une série de tweets de Numendil lue la semaine dernière :

– Quand ils ont décidé de surveiller le WEB, j’ai pas gueulé parce que j’avais rien à cacher. 1/x

– Quand ils se sont dit qu’il fallait civiliser l’espace qu’est Internet, je n’ai rien dit, j’avais rien à cacher 2/x

– Quand ils ont commencé à installer des systèmes de collecte massive de données, j’ai rien dit, j’avais rien à cacher 3/x

– Quand les révélations de Snowden ont éclaté, je m’en fichais, j’avais rien à cacher 4/x

– Quand j’ai appris que ma XBox pouvait voir et entendre tout ce que je faisais, je n’ai rien dit, j’avais rien à cacher 5/x

– Quand j’ai appris que ma TV connectée enregistrait chaque geste et chaque parole, je n’ai rien dit, j’avais rien à cacher 6/x

– Mais quand toutes mes données ont été transmises á ma banque, mon assurance, mon employeur et une pléthore de tiers, 7/x

– J’étais pas d’accord et je me suis rendu compte que si, j’avais des choses à protéger…

Quand un gouvernement devient fou et a un tel désir de contrôle sur sa population, c’est à ce moment là qu’il faut se dire que quelque chose ne tourne plus rond dans notre pays.

– Damien

Google, Facebook… vampires numériques

Suite a une interview d’un expert en sécurité qui donne son avis sur le profilage des internautes, je lisais, atterré, certains commentaires regroupant un mélange d’ignorance et de méconnaissance.

« Google peut m’inonder de pubs, je ne m’y attarde pas car lorsque j’ai un achat à faire ce n’est pas la pub qui va diriger mon choix, loin de là. »

« Et que google dissèque mes émails, je m’en fiche mais trouve cela passablement minable comme procédé. »

« Evidemment, un bon antivirus /anti-ad / anti-spyware ne peut qu’ajouter à votre confort. Perso, je navigue tous les jours sur Google et consorts depuis des années et je n’ai jamais eu le moindre souci. »

« Que les entreprises utilisent Google est une chose. Mais Google n’utilise pas réellement la franchise pour se renseigner sur la clientèle des entreprises. »

En clair :

Certes, j’ai choisi les commentaires les plus gratinés, je l’avoue bien volontiers. Mais j’en lis de cette teneur sur tous les sites d’informations qui abordent le thème de l’influence de la publicité. Les internautes du Point.fr sont donc des costauds qui ne sont pas concernés par les effets de la publicité.

  • si vous pensez vraiment que le publicité n’a pas d’influence sur vous, comment expliquer que des milliards d’Euros soient dépensés chaque année par des entreprises dans ce domaine ? Ces sociétés seraient-elles dans le faux ? Elles dépenseraient des millions pour rien ? Notre esprit serait incorruptible ?
  • pourquoi la mode est-elle à la collecte généralisée de nos données de consommation, de dépenses et de navigation internet ? Est-ce uniquement pour le plaisir de collecter du cookies et du clic ? Là encore, des millions de dollars seraient dépensés pour rien ?

des éléments de réponse

Certains médicaments sont capables d’éteindre des pensées négatives et des désirs, d’autres stimulent le cerveau ou améliorent la concentration. Le cerveau est une suite de réactions chimiques. Les mots, par le biais de la psychothérapie et de thérapies comportementales, vont également créer ces réactions chimiques et réellement nous changer. Dans l’Histoire, on peut observer des sociétés basées sur l’endoctrinement et l’embrigadement des citoyens par les mots, le discours et les images. Le cerveau humain est donc malléable. La publicité, par son travail permanent sur nos esprits, est efficace.

Ces dernières années, les neurosciences ont pris un essor extraordinaire avec le progrès de la technologie, de l’imagerie médicale et de la puissance de calcul des ordinateurs pour simuler et virtualiser toutes les expériences possibles et imaginables. La cartographie du cerveau avance, nos émotions sont décortiquées et nos pensées sont l’objet de recherches de plus en plus poussées.

Le neuromarketing et la neuroéconomie sont des sciences très récentes. Leur but est simple : connaître le fonctionnement de notre cerveau dans le processus de décision lors de la phase d’achat. C’est-à-dire lorsqu’on décide de sortir la carte de crédit pour acheter.

Imaginez un instant une entreprise capable d’influencer vos décisions d’achat dans 10-15% des cas ?

Comment en apprendre le plus sur le cerveau humain ?

Il faut commencer par collecter toutes les données générées par ce même cerveau, ainsi que ces réactions face à divers stimulus : paroles, mots, achats, communication, déplacements, courrier, photos… En les collectant et en les recoupant.

Le processus le plus simple pour vous connaître sur internet est de vous suivre sur le long terme. Si on peut vous suivre pendant 10 ans via votre courrier privée (Gmail, Yahoo, Apple…), via vos photos (Picasa, Flickr), via votre navigation sur internet (avec les navigateurs Google Chrome, Apple Safari), via votre utilisation des réseaux sociaux avec vos commentaires, vos groupes, vos +1, vos repartage (Google+, Facebook), via votre téléphone mobile (Android, Apple), alors on peut vous connaître mieux que quiconque. Mieux que vos parents ou votre femme.

Imaginez-vous avoir au dessus de votre épaule, depuis 10 ans, quelqu’un qui regarde votre vie silencieusement, prenne des notes sur tout ce que vous dites, sur ce que vous faites, sur ce que vous pensez ?

Au-delà de l’abandon de votre vie privée et de votre intimité, de grandes entreprises privées créent des profils isus leurs millions d’utilisateurs. Elles nous percent à jour, elles nous parcourent. Elles sont maintenant capables d’influencer nos vies, nos décisions et nos votes.

Cette collecte permanente de nos données permet à ses entreprises de s’enrichir, de créer des monopoles incontournables, d’augmenter leur emprise sur le net et leurs utilisateurs en les traquant toujours plus.

Avec l’apparition des objets connectés, cette collecte va s’amplifier. La moisson de données pour enrichir les travaux des neuromarketeurs ne fait que commencer.

A un moment, il faudra dire non.

_ Damien

 

(billet publié sur le Blog Libre)

 

edit : merci Augier pour la correction des fautes ^^

méthode commerciale douteuse de la part de Wuala

Cela fait de nombreuses années que je conseille le site de stockage Wuala pour son chiffrement en local, sa rapidité et son application .deb bien faite.

Récemment, Wuala, qui offrait 5 Go de stockage gratuit, est passé au modèle 100% payant. J’ai de mon côté reinstallé mon PC ces derniers mois et je n’ai pas pensé a réinstaller mon compte Wuala.

Ayant reçu un message de Wuala cette semaine m’indiquant que mon compte, inutilisé depuis 90 jours, allait être effacé dans 30 jours.

message Wuala

Je décide donc de me connecter à mon compte afin de vérifier la teneur des fichiers que j’avais stocké afin de voir si je les efface ou les conserve via une offre payante : impossible de me connecter car mon compte a dépassé le quota de 5 Go. Je me rappelle avoir reçu des Go gratuits en plus grâce à des inscriptions faites via mon lien de parrain.

Je me retrouve donc dans la situation oú je dois passer obligatoirement par l’offre payante pour consulter mon compte. Ca m’apprendra à ne pas avoir de tête… Oh je sais plus ou moins ce que j’avais stocké mais on ne sait jamais.

Tout ça pour dire qu’une entreprise commerciale peut changer de modèle économique du jour au lendemain, que votre email, vos données, vos photos peuvent partir en fumée et disparaitre du jour au lendemain (ou presque, là, il s’agit plus d’un oubli de ma part). La seule voie possible en informatique est la voie du libre, celle qui vous permet de contrôler les choses, pas que les choses vous contrôlent.

Après discussion avec le Support Wuala, c’est niet.

Désolé M. Wuala mais tu n’es pas très sympa pour le coup, surtout après des années de vie commune.

 

– Damien