une certaine idée de la liberté : pourquoi passer de Windows à GNU Linux

Je lisais ce billet intéressant d’un informaticien qui explique pourquoi il passe sur GNU Linux et quelles étapes il a suivi lors de ce transfert.

Le billet est posé, intelligent et sans agressivité, c’est agréable à lire. Je partage plutôt son point de vue.

Opposé Microsoft et GNU Linux ne sert à rien : les deux OS ne jouent pas dans la même catégorie et ne visent pas le même but.

Business, parts de marché à acquérir, écosystème fermé, puissance financière, monopole, alliances commerciales, imposition d’un modèle èconomique, recherche & développement, upgrade payant contre gratuité, partage, collaboration, dons, ouverture, hiérarchie, rentabilité inexistante ou faible, solidarité, bricolage, pas d’organigramme, communauté.

Vous aurez compris.

Windows a la chance de pouvoir entretenir sa position dominante auprès des constructeurs depuis… toujours.

Microsoft a su imposer son écosystème : Word, Excel et Powerpoint comme outils incontournables, la messagerie Hotmail en son temps, Office365 et Skype aujourd’hui. Microsoft a même su créer, soutenir et maintenir sa marque de téléphonie.

Windows Vista a été une catastrophe sans nom, Windows 8 a été un échec au niveau de ergonomique : et pourtant, aucun acteur GNU Linux n’a les épaules pour lui prendre 2% de parts de marché.

MS est un mastodonte, une machine de guerre de plusieurs milliards de dollars, avec un parc de machines et d’utilisateurs enormissimes et même s’ils font des pertes de temps en temps, ils ne tomberont jamais. Et on ne parle même pas des contrats d’affaires les plus obscurs, signés avec certains ministères comme le ministère de la défense, ou celui de la jeunesse et des sports en France (contrats « open bar » mon amour !)…

Comme l’auteur l’explique très bien, seule l’envie d’être libre permet de tenter l’aventure GNU Linux. Parce que nous avons encore le choix de la liberté.