changer de distribution GNU Linux ?

Dès l’arrivée du printemps, une nouvelle envie d’ailleurs renait. Non pas que ma Xubuntu ne me satisfasse pas mais l’envie de voir de nouvelles choses, de nouveaux horizons et de nouveaux bureaux sympathiques m’attirent.

Alors je cherche et je prépare une clé usb grâce à Multi System et je lance les divers .iso récupérées pour avoir une première sensation avec les distributions concernées.

Elementary OS

C’est beau, très réactif, ca donne envie de la tester sur le long terme mais, gros bémol, j’aime avoir les fenêtres minimisées dans la barre principale. Je n’arrive pas à avancer dans cette distribution : pour passer d’une application à l’autre, je dois mettre le bureau en exposé, ca ne me convient pas.

Je rencontre ce problème avec toutes les distributions sous Gnome pour être clair, je bute sur cette sensation de perdre du temps en passant d’une fenêtre à l ‘autre.

BellaOS

J’avais soumis l’idée à Fred Bezies d’en parler, ce qui fut fait. Comme il le dit, on ne sent rien de mauvais dans cette distribution, ni rien d’exceptionnel. Elle fonctionne plutot bien mais cela reste une distribution dérivée d’Ubuntu très classique, sans grande originalité.

Pinguy OS

C’est une distribution très agréable mais là encore, bureau Gnome, donc pas de fenêtres minimisées dans la barre principale. De plus, pas de bouton « maximiser » sur les fenêtres elle-même. Je ne sais même pas comment agrandir une fenêtre.. J’imagine bien qu’une commande existe mais quand on ne sait pas, on ne sait pas… Je passe.

Deepin

La distribution plante au moment où elle demande la langue. Pas de test, dommage.

Point Linux

Cette distribution basée du Debian, le bureau est basé sur Mate 2. Pas une très grande originalité et un peu brut de décoffrage, elle me fait penser à Lubuntu.

Bodhi Linux

On retrouve Ubuntu avec un bureau Enlightenment, environnement simple mais que j’ai trouvé un peu brut de pomme, également.

Semplice

Superbe interface avec une barre principale en bas. Le menu déroulant est accessible du clic droit permettant de lancer les programmes. Possibilité de taper directement au clavier le nom du programme qui sera lancé. Une distribution légère et agréable. Dans le top 3 ?

Zorin OS

Distribution au bureau très originale, un peu futuriste. A noter que l’on peut changer le système pour qu’il ressemble à Windows, Mac OS X ou Linux Gnome 2, intéressant. Je dois dire que je me sens un peu perdu face à tant de possibilité :)

Linux Mint XFCE

C’est rapide, propre, beau et bien fourni en logiciels. Cette distribution est comparable à la Xubuntu en légèreté. Dans mon top 3.

Ubuntu Mate

J’ai réessayé cette distribution car j’apprécie le bureau Mate 2 même si je le trouve un peu daté. Distribution qui va droit au but, sans chichi avec la barre principale en haut et accès aux programmes et une barre basse avec les fenêtres ouvertes et les différents bureaux. Simple et efficace mais pas mon truc.

HandyLinux

J’avais essayé la 1.8 et là, pas de bol la 1.9 et la 2.0 plante au démarrage. Dommage car j’aime beaucoup ce projet, pour sa volonté de faire simple, une base Debian avec une interface XFCE.

 

Au final, Xubuntu, Linux Mint XFCE et Semplice sont dans mon top 3. Il y a énormement de distributions mais je me rends bien compte que je suis habitué à un certain type d’interface et que je n’aime pas spécialement en changer. Si je repars sur une réinstallation, ce sera avec l’une de ces 3 là en tout cas.

_ Damien

quels sont les problèmes liés à l’utilisation de Windows et Os X ?

Ce billet est un rappel, il n’est pas en soi très original mais il permet de poser les bases entre un système libre pour faire fonctionner son ordinateur (Ubuntu, Linux Mint, Debian, Fedora…) et un système commercial tel que Windows ou Os X.

Windows (XP, 7 ou 8) pour PC et Os X pour Mac sont des systèmes commerciaux, fermés, espions et autoritaires.

– commerciaux : il faut payer pour les utiliser.

– fermés : vous ne pouvez pas voir comment ils sont faits, vous ne pouvez pas analyser le contenu et vous ne pouvez pas les modifier.

– espions : ces 2 systèmes savent en temps réel ce que vous faites avec votre machine, ce que vous téléchargez, ce que vous installez, ce que vous regardez à votre insu. La politique d’envoi de données est assez opaque et peu honnête.

– autoritaires : car ils peuvent également installer ou enlever des logiciels sans votre permission de votre propre PC. Vous ne contrôlez rien. Dans un futur proche, on peut imaginer un contrôle de ce que vous mettez sur votre disque dur avec effacement possible si ce contenu ne rentre pas dans les conditions d’utilisation de ces entreprises commerciales.

On peut faire le parallèle avec le frigo dans votre cuisine qui vous dirait quoi acheter et quoi manger : des plats Findus, des plats fabriqués par les grands industriels plutôt que des plats maison dont vous connaissez la provenance de chaque élément parce que c’est vous qui les avez achetés puis cuisinés… Pas très sympa, hein ?

Revenons donc à ces systèmes libres (et gratuits) pour utiliser votre ordinateur : qui sont-ils ? Quels sont leurs réseaux ?

Et bien, on peut parler de la distribution Linux la plus connue : Ubuntu, gratuite, facile à installer et bénéficiant d’une grande communauté. Vous pouvez commencer par lire le guide du débutant qui répondra à toutes vos questions. On peut parler également d’Handy Linux, destinée aux débutants et utilisateurs expérimentés

Il existe d’autres distributions grand public très efficaces et facile d’accès : Xubuntu, Mint

L’intèrêt des systèmes est multiple :

– non commercial : leur but n’est pas de faire de l’argent. Les dons sont les bienvenus pour les équipes qui travaillent bénévolement. Libre à vous de donner ou pas.

– ouvert : vous avez accès au code source du système, vous pouvez donc le voir, tout comme l’ensemble des utilisateurs. Rien n’est caché et pour peu que vous maitrisiez un peu la programmation, vous pourrez contribuer à l’amélioration de la distribution. Les logiciels sont également libres et gratuits. Je pense à la suite bureautique LibreOffice (traitement de texte, tableur, présentatin) ou au lecteur vidéo VLC.

– sous votre contrôle : c’est vous qui ajoutez ou enlevez des programmes selon votre choix. Personne n’a accès, par une porte dérobée, à votre ordinateur.

Vous savez maintenant qu’il existe d’autres moyens gratuits, libres et respectueux de votre vie privée pour utiliser votre ordinateur, il reste donc à se lancer !

Le plus simple étant de créer une clé USB bootable qui permet de lancer une distribution à partir de la clè USB au démarrage de votre ordinateur sans changer votre système actuel.

Une fois à l’aise, vous pourrez installer ce nouveau système en parallèle de Windows. Puis, un jour, passer intégralement sur la distribution linux en remplaçant Windows définitivement.

 

– Damien