le navigateur Opéra racheté par des géants de l’internet Chinois

Suite à l’appel du pied de Cyrille sur le rachat d’Opera par des géants chinois. Je vais exprimer mon sentiment.

Tout d’abord, c’est un sentiment mitigé.

Opera est un bon produit, il a maintenant un futur avec 2 soutiens financiers. J’imagine que les acheteurs ont des plans et vont investir massivement. La pérennité du navigateur est assurée.

Or, c’est la Chine effectivement… Pas spécialement démocratique. Un peu comme notre pays en ce moment avec ces histoires de Loi Renseignement, État d’urgence permanent et magouilles parlementaires.

Pour le coup, je vais réinstaller Chromium en navigateur secondaire, Firefox étant de retour en numéro 1 parce qu’il faut qu’il conserve sa part de marché, il ne reste plus que ça en outil « grand public » Mozilla.

Après « sauvez Willy », je lance l’opération « sauvez Firefox »…

s’amuser avec Firefox, le plus célèbre navigateur libre et open source

Firefox est la référence en matière de navigateur. Il est puisssant, modulable et rapide. J’ai décidé, suite au message de Wilfried, de le réutiliser par défaut, en lieu et place d’Opera.

Le Libre, il n’y a que cela de vrai.

Ce billet est un peu dans le même esprit que le précédent. Après l’installation de Firefox, je fais quelques réglages et j’installe des extensions. Voici un descriptif de ces deux étapes.

Réglages

1) combler la faille de WebRTC lorsqu’on utilise un VPN

dans la barre d’adresse, mettre l’entrée suivante : About:config
Puis trouver le clé : media.peerconnection.enabled
Double cliquer pour la passer en : false

2) changement du moteur de recherches

En ce moment, j’utilis Qwant en version allégée. Je fais donc un clic-droit dans le champ de recherche et je l’option Ajoutez un mot-clé pour cette recherche. Puis cliquer sur la loupe du champ Rechecher à droit de la barre d’adresse et choisissez Qwant pour le définir comme moteur de recherche par défaut dans la barre d’adresse.

Extensions

J’utilise de nombreuses extensions. Je désactive certaines selon mes besoins, afin d’alléger le navigateur.

  • Ublock Origin : bloqueur de pub, léger et efficace, avec de nombreux filtres.
  • Remove Google Tracking : permet de se soustraire au programme d’audience de Google
  • DownThemAll! : gestionnaire de téléchargements hyper efficace
  • Video DownloadHelper : perment de télécharger sur l’ordinateur les flux vidéos disponibles
  • Evernote Web Clipper : permet de capturer, de sauvegarder des textes et des images
  • Lightbeam : permet d’identifier les liens entres les sites et leurs tierces parties. Idéal pour détecter les sites se réferant à l’univers Google et que vous souhaitez éviter.
  • All-in-one gestures : pour pilote le navigateur à la souris
  • Reddit Enhancement Suite : je passe de plus en plus de temps sur Reddit et cette extension améliore l’expérience
  • OmniSidebar : permet d’avoir une barre latérale gauche pour gérer mes favoris, mes extensions… incontournable extension
  • Imagus : permet de zoomer sur les images et d’avoir un aperçu d’une image en passant sur le lien.

Voilà donc pour toutes mes petites habitudes sous Firefox. Si vous avez des choses sympas à partager, n’hésitez pas ^^

 

navigateurs & extensions

Je faisais récemment l’état des lieux de mon usage des différents navigateurs internet. J’utiliser Opera depuis quelques mois en navigateur principal en lieu et place de Firefox. J’avais la sensation que Firefox était plus lourd et plus lent par moment.

Dans ces deux navigateurs, Flash est désactivé et la faille WebRTC est corrigée.

J’utilise de nombreuses extensions que je me propose de décrire.

µBlock : bloqueur de pubs efficace avec de nombreux filtres sélectionnables.

Google Analytics Opt Out : extension permettant de se retirer du programme d’observation d’audience de Google. Cela permet de ne pas se faire tracer pour des publicités ciblées.

V7 Bookmarks : une barre latérale est installée à gauche dans le navigateur pour retrouver une fonctionnalité old school d’Opera.

Yandex Disk Extension : je peux sauvegarder dans le nuage Yandex images et fichiers directement.

Download Chrome Extension : cette extension permet d’installer des extensions Chrome. Opera étant basé sur Webkit, les applications Chrome et Opera sont compatibles. Je l’utilise principalement pour The Great Suspender et Chrono Download Manager.

The Great Suspender : cette extension permet de geler les onglets du navigateur ouverts depuis un certain temps afin de libérer des ressources système.

Chrono Download Manager : c’est un gestionnaire de téléchargements très efficace. Je n’ai pas trouvé mon bonheur dans le catalogue Opera.

Clearly : améliore la visibilité d’une page web pour une meilleure lecture, peut ensuite capturer la page dans une note Evernote. Dernièrement, Evernote a décidé de ne plus supporter Clearly donc elle n’est plus accessible.

Evernote Web Clipper : voici l’extension qui remplace Clearly. Elle permet d’annoter une page web, une image, de la récupérer dans Evernote, de transformer un document en .pdf… C’est une application très puissante.

WebRTC Leak Prevent : permet de bloquer la faille WebRTC lors de l’utilisation d’un VPN.

Giphy for Opera : là, nous sommes plus dans le registre de la rigolade avec ce chercheur de .gif. Pas vraiment indispensable donc.

Pocket : permet de mettre de côté des articles pour les lires plus tard. Je préfèrerais utiliser Wallabag mais j’utilise énormément cette fonctionnalité à partir de mon téléphone BlackBerry Classic donc je reste malheureusement sur la version propriétaire.

Je crois que j’ai fait le tour des extensions que j’utilise sous Opera et ce sont quasiment les mêmes que j’utilise sous Firefox.

Si vous utilisez d’autres extensions sympas et efficaces, merci de partager  !

– Damien

et si Firefox amalgamait assez de services pour concurrencer Google ?

Oui, la fondation Mozilla avance !

Ça fait plusieurs mois que je vois son évolution, je lis les billets de Philippe Scoffoni [1] Cyrille Borne [2] ou encore Frederic Bezies [3] et autres blogueurs : j’en conclus que Mozilla ne veut pas finir aux oubliettes.

Plusieurs nouveautés sont arrivés très rapidement, en quelques mois :

changement de moteurs de recherche pour Yahoo aux USA, Yandex en Russie et Baidu en Chine.

Hello pour faire de la visioconférence

– Firefox contrôle les apps de son market

– Pocket, un poids lourd du genre, est intégré au navigateur (désolé Wallabag, j’ai bien joué le jeu du bug pour Pocket, mais ça n’a pas marché)

– la publicité arrive via des tuiles

– passage à une gamme supérieure au niveau téléphonie pour FirefoxOs.

Mozilla est une fondation. Une fondation marche avec des dons et elle réinvestit ses profits dans son  développement. Au hasard, combien d’entre nous a donné 10 € à Mozilla ses 5 dernières années ?

Difficile de devenir indépendant ou un organisme efficace quand votre budget dépend d’un concurrent. Mozilla en 2014, c’était 300 millions de dollars financés en grande partie par Google. Rappel : Google ne promeut pas Firefox, il promeut son navigateur maison, Chrome, fermé et fonctionnant avec ses applis issue de son market.

On comprend peut être mieux la peur/l’envie de la fondation de se tirer de ce mauvais pas mortel, y compris en tâtonnant pour trouver son modèle économique. Que la fondation tâtonne, ça n’est pas trop grave, ça veut dire  qu’une alternative existe encore !

Ah tiens, ça me fait penser à Jolla qui va chercher à s’étendre face à Google en remportant les marchés des puissances émergeants, les BRICS, Brésil Russie Inde Chine Afrique du Sud. De la géopolitique numérique, diantre !

Aller en frontal contre Google, c’est à coup sur perdre. Alors que si on est malin… Longues vies à Mozilla et Jolla donc.