la France n’a pas de bombe numérique

Dans le monde du logiciel Libre et GNU Linux, nous apprécions d’avoir le choix de notre système d’exploitation et de nos logiciels.

C’est notre force, celle de ne pas suivre une voie imposée par une multinationale américaine de type Microsoft, Google ou Apple.

Cela nous permet de contrôler nos outils et notre machine. Cela nous permet d’être indépendant, d’être libre.

La France d’après guerre, pour vivre libre et indépendante des deux blocs US et Soviétique, s’est armée de la bombe nucléaire. Cette arme monstrueuse a permis un développement neutre, sans la main mise d’un des deux camps sur notre pays. En grande partie en tout cas.

Aujourd’hui, notre pays et l’Europe sont acquis à la cause numérique des USA : différents ministères sont sous Windows et Office 365, l’armée utilise également des outils Microsoft via des contrats mirobolant (appelés contrats open bar), la NSA a espionné et espionne certainement encore les hommes politiques européens. Des administrations utilisent des emails Gmail et Hotmail pour communiquer….etc etc

Quel moyen d’indépendance numérique possédons-nous ? Quelle menace digitale pouvons-nous brandir ?

Acune, rien, zéro, nada.

Lors de la guerre froide, la France a pu obtenir un match nul grâce à la possession de la bombe nucléaire.

Lors de la guerre numérique, la France est tombée par K.O., sans aucune politique publique du numérique.

L’ambition du moment de notre gouvernement ? Fournir des tablettes (américaines, isn’t it ?) à nos collégiens et lycéens. Mon dieu, quelle horreur.

La France mais aussi l’Europe ont perdu cette guerre, sans remporter aucune bataille.

On peut se moquer des Russes ou des Chinois qui travaillent chacun sur un OS indépendant mais on ne peut que leur donner raison.

L’Europe n’est pas l’alliée des USA, nous sommes leurs clients et nous payons le prix fort de leur invasion électronique au quotidien. C’est le soft power à l’américaine qui l’a emporté, cette force douce, celle du marketing, du way of life si sympa des marques US, qui domine maintenant le continent européen.

Si les seules réponses de ce pays sont la mascarade Cloudwatt/Numergy, faire payer la redevance TV pour les ordinateurs ou encore faire financer avec de l’argent public l’achat de tablettes US pour nos gosses, alors nous sommes foutus.

– Damien