et si Firefox amalgamait assez de services pour concurrencer Google ?

Oui, la fondation Mozilla avance !

Ça fait plusieurs mois que je vois son évolution, je lis les billets de Philippe Scoffoni [1] Cyrille Borne [2] ou encore Frederic Bezies [3] et autres blogueurs : j’en conclus que Mozilla ne veut pas finir aux oubliettes.

Plusieurs nouveautés sont arrivés très rapidement, en quelques mois :

changement de moteurs de recherche pour Yahoo aux USA, Yandex en Russie et Baidu en Chine.

Hello pour faire de la visioconférence

– Firefox contrôle les apps de son market

– Pocket, un poids lourd du genre, est intégré au navigateur (désolé Wallabag, j’ai bien joué le jeu du bug pour Pocket, mais ça n’a pas marché)

– la publicité arrive via des tuiles

– passage à une gamme supérieure au niveau téléphonie pour FirefoxOs.

Mozilla est une fondation. Une fondation marche avec des dons et elle réinvestit ses profits dans son  développement. Au hasard, combien d’entre nous a donné 10 € à Mozilla ses 5 dernières années ?

Difficile de devenir indépendant ou un organisme efficace quand votre budget dépend d’un concurrent. Mozilla en 2014, c’était 300 millions de dollars financés en grande partie par Google. Rappel : Google ne promeut pas Firefox, il promeut son navigateur maison, Chrome, fermé et fonctionnant avec ses applis issue de son market.

On comprend peut être mieux la peur/l’envie de la fondation de se tirer de ce mauvais pas mortel, y compris en tâtonnant pour trouver son modèle économique. Que la fondation tâtonne, ça n’est pas trop grave, ça veut dire  qu’une alternative existe encore !

Ah tiens, ça me fait penser à Jolla qui va chercher à s’étendre face à Google en remportant les marchés des puissances émergeants, les BRICS, Brésil Russie Inde Chine Afrique du Sud. De la géopolitique numérique, diantre !

Aller en frontal contre Google, c’est à coup sur perdre. Alors que si on est malin… Longues vies à Mozilla et Jolla donc.

 

mobiles et tablettes : on veut des systèmes d’exploitation alternatifs !

Pour utiliser votre ordinateur, vous pouvez utiliser un système d’exploitation commercial, fermé (que vous ne pouvez pas modifié) et payant comme Windows ou Mac OS.

Vous pouvez également vous orienter vers des solutions libres et gratuites de type distribution GNU Linux. Cette dernière démarche est de plus en plus à la mode et les distributions Linux se démocratisent, je pense à Linux Mint, Xubuntu ou Ubuntu. Pourquoi payer un système d’exploitation pour utiliser un ordinateur ? On se le demande encore :)

Pour les tablettes et les smartphones (téléphones dits « intelligents », à défaut que l’utilisateur le soit…), le choix est très limité : iOS d’Apple, Android de Google et les minoritaires Windows Phone  et Blackberry.

Si vous êtes un bricoleur, vous pouvez rooter votre tablette (prendre le contrôle de votre tablette) et installer un autre système alternatif, appelé ROM, de type Cyanogen par exemple. Pour les non initiés, cela reste une manipulation obscure, compliquée et risquée : blocage de la tablette, plantage et perte de la garantie sont de bonnes raisons pour freiner les ardeurs des plus téméraires.

Des alternatives existent maintenant à ces systèmes connus du grand public : la difficulté est de se faire connaître.

L’intérêt ? La liberté ! En tout cas, celle de choisir son OS en s’affranchissant d’une grande multinationale qui vit en exploitant vos données privées qui passet sur votre téléphone intelligent et/ou votre tablette.

Je cite donc les 2 alternatives :

Ces deux téléphones sont destinés au marché d’entrée de gamme et milieu de gamme avec des prix très raisonnables, 80 € pour le ZTE et 170 € pour l’Aquaris. D’autres téléphones sont attendus sous ces systèmes d’exploitation plus respectueux des données utilisateurs et plus accessibles en terme de prix.

Pour ceux qui désirent avoir des informations sur le ZTE Open C, je sais que le réseau Diaspora* dispose d’énormément d’informations avec le hashtag #zte ainsi que le blog de Cyrille Borne, heureux possesseur d’un ZTE.

Je vous laisse les découvrir !

 

– Damien