j’ai écrit à mes député-es du Rhône au sujet de la Loi sur le Renseignement

Comme ma députée Dominique Nachury est restée silencieuse à mes communications, j’ai décidé d’interpeller tous les députés de mon département.

____

Madame, Monsieur,

Sans retour de la députée de ma circonscription suite à mes divers messages sur le sujet, je me permets de vous écrire.

Le 5 mai prochain aura lieu à l’Assemblée Nationale le vote de la loi sur le renseignement.

Je vous écris car je suis un citoyen inquiet depuis quelques jours. Inquiet par le projet de loi sur le Renseignement que le gouvernement actuel, mené par M. Valls, va vous proposer de voter à l’Assemblée Nationale.

Je suis inquiet parce que des juges antiterroristes, dont Marc Trevidic, le Syndicat de la Magistrature, la CNCDH, l’ordre des Avocats de Paris, la CNIL, l’Union Syndicale des Magistrats, Amnesty International, Reporteres Sans Frontières, la Ligue des Droits de l’Homme et de la Quadrature du Net nous mettent très clairement en garde contre ce type de loi de surveillance.

Je lis également la presse comme La Croix (http://www.la-croix.com/Actualite/France/Loi-sur-le-renseignement-bientot-tous-surveilles-2015-03-31-1297227),

Le Monde (http://www.lemonde.fr/pixels/visuel/2015/04/01/la-galaxie-des-opposants-au-projet-de-loi-sur-le-renseignement_4607266_4408996.html),
le New York Times (http://www.lemonde.fr/pixels/article/2015/04/02/l-editorial-a-charge-du-new-york-times-contre-la-loi-francaise-sur-le-renseignement_4607771_4408996.html)
ou L’Express (http://www.lexpress.fr/actualite/politique/loi-sur-le-renseignement-pourquoi-vous-avez-tort-de-ne-pas-vous-y-interesser_1665376.html)

Il m’apparait que ce projet de loi nous fait tous renoncer à une partie de nos libertés et participe à une intrusion dans nos vies privées, la mienne et la votre, pour un résultat qui laisse vraiment perplexe (et sur sa finalité ?).Entendre un Premier Ministre expliqué que la vie privée n’est pas une liberté est assez effrayant http://www.numerama.com/magazine/32804-regardez-cazeneuve-dire-que-la-vie-privee-n-est-pas-une-liberte.html

Passons nous d’une société où le peuple élit ses représentants à un modèle où des gouvernants surveillent des gouvernés ?

Ce sont des outils de surveillance de masse qui vont être mis en place, des outils que les générations passées auront combattues toutes leurs vies. Je n’ose pas imaginer ce qui pourraient être faits de ces outils entre de mauvaises mains.

En plus de l’aspect idéologique, il faut également se tourner vers l’aspect technique : la surveillance de masse va couter chère, très chère et je vous conseille la lecture de cet article pour entrevoir le peu de résultats qui découleront de ce genre de lois, très bien sur le papier, techniquement irréalistes en pratique (http://reflets.info/pourquoi-la-surveillance-de-masse-induite-par-la-loi-sur-le-renseignement-nempechera-aucun-attentat/).

Le troisième aspect est l’aspect économique : les services numériques d’entreprises comme OVH ou Gandi se retrouvent fragilisés. La confiance est maintenant rompue, la France voyant son image degradée. Pour ma part, en tant que simple particulier, je vais changer mes services emails, d’hebergement de sites web et de stockage vers un fournisseur à l’étranger (Suède, Suisse.. je ne sais pas encore). C’est une perte d’une centaine d’euros pour un secteur dynamique, dommage. Combien de particuliers et surtout d’entreprises suivront ce chemin ?

Pour conclure, sachez que les solutions de contournement à la surveillance sur internet existent déjà et sont ouvertement accessibles à tous (VPN, TorBrowser, messageries instantanées cryptées, cryptage des messages email…) : une formation d’une trentaine de minutes permettra de passer au travers des mailles du filet. Ceux qui veulent se cacher et causer du tort pourront le faire.

Je vous remercie de votre attention et reste à votre disposition pour toute information supplémentaire.

Sincères salutations.