services VPN – mise à jour

Je profite de quelques jours de congés (merci le 1er mai) pour mettre à jour le premier billet sur les VPN. Je ne suis pas un grand spécialiste en la matière mais je commence à voir ce que peuvent proposer les différentes compagnies.

J’ai en noté 4 de plus grâce à l’aide d’un Diasporien, toujours sur le même critère géographique (hors des USA, GB, Russie, Chine et France). J’ai également ajouté le prix par an, si le P2P est autorisé, et il l’est souvent, ainsi que le nombre d’appareils que nous pouvons connecter en même temps, information importante pour connecter l’ordinateur de Madame ou les appareils mobiles (téléphones et autres tablettes). Sur certains sites, je n’ai pas tout trouvé mais ça donne encore quelques détails de plus.

VPNTunnel
https://vpntunnel.com
Seychelles
– à partir de 38 € par an
– P2P autorisé

IBVpn
http://www.ibvpn.com/
Roumanie
– à partir de 62 € par an
– P2P autorisé

Cyberghost VPN
http://www.cyberghostvpn.com/fr_fr
Roumanie
– à partir de 48 € par an
– compatible GNU Linux

Express VPN
https://www.expressvpn.com
Tortola, Iles Vierges Britanniques
– à partir de 88 € par an
– un ordinateur et un appareil mobile connectés en même temps autorisé

iVPN
https://www.ivpn.net
Malte
– à partir de 89 € par an
– 3 machines connectées en même temps
– approuvé par EFF + utilise Piwik pour ces statistiques

SwitchVPN
https://switchvpn.net
Inde
– à partir de 53 € par an
– connexion simultanée de 3 appareils
– P2P autorisé

HideIPVPN
https://www.hideipvpn.com
Pologne
– à partir de 74 € par an
– connexion possible sur 3 appareils en même temps

Kryptotel
http://en.kryptotel.net/
Seychelles
– à partir de 45 € par an

VPN4ALL
http://www.vpn4all.com
Pays-Bas
– à partir de 84 € par an
– nombres d’appareils connectés illimité
– P2P autorisé

PrivateVpn
https://privatevpn.com
Suède
– à partir de 66 € par an
– 4 appareils connectés en même temps
– P2P autorisé

Earth VPN
http://www.earthvpn.com
Chypre
– à partir de 35 € par an
– P2P autorisée

SecurityKISS
http://www.securitykiss.com
Irlande
– à partir de 23,90 € par an
– plusieurs appareils connectés possibles

iPredator
https://ipredator.se
Suède
– à partir de 72 € par an
– P2P autorisé

FrootVPN
https://www.frootvpn.com
Suède
– à partir de 31 € par an
– P2P autorisé

ShadeYouVPN
https://shadeyouvpn.com
Pays-Bas
– à partir de 23 € par an
– 5 appareils en même temps autorisés
– P2P autorisée

FreedomVPN
https://freedomvpn.info
Allemagne
– à partir de 60 € par an

Je rajoute également les VPN dont Oded Vikhur m’avait parlé.

Proxy.sh
https://proxy.sh
Seychelles
– à partir de 35 € par an

NordVPN
https://nordvpn.com/fr/
Panama
– à partir de 48 € par an
– P2P autorisé
– 4 appareils peuvent se connecter en même temps

Hide.me
https://hide.me
Malaisie
– à partir de 56 € par an

Cryptostorm
https://www.cryptostorm.is
Islande
– à partir de 46 € par an

liste de fournisseurs VPN en dehors des USA, UK, Chine, Russie et… France !

J’ai décidé de chercher une liste de fournisseurs VPN hors pays de surveillance et je me suis aidé de 2 sites très bien fait  pour chercher les fournisseurs VPN qui ne sont pas (encore) dans un pays traquant l’ensemble des communications internet, ainsi que de la discussion Diaspora* effectuée ici.

Undernews fournit une liste impressionnante de VPN, ainsi que le site PrivacyTools.io. Je vous conseille d’ailleurs la lecture de ce site où vous trouverez de nombreuses informations quant à une navigation sécurisée, le plus anonyme possible et libre sur internet.

Qu’est-ce qu’un VPN ? A quoi ca sert ?

VPN, mot à mot, ça veut dire Virtual Provider Network et en français Réseau Privé Virtuel.

Avec votre fournisseur internet actuel, vous avez accès à internet de la façon suivante :

votre ordinateur —–> votre Fournisseur d’Accès à Internet —–> le site internet visité

Avec un fournisseur VPN, vous ajoutez un intermédiaire qui va vous faire passer par ses serveurs.

votre ordinateur —–> votre FAI —–> le VPN —–> le site internet visité

Rajouter un intermédiaire ? Quel intérêt ? Tout dépend de ce que vous propose votre fournisseur VPN.

– Un VPN permet d’augmenter votre anonymat par rapport à votre FAI qui ne verra pas votre navigation.
– Un autre intérêt permettra de surfer sur des sites accessibles seulement à certains pays grâce l’utilisation d’une adresse IP.
– D’autres VPN fournissent un chiffrement de vos données, un cryptage en gros, qui vous protège d’une analyse de votre navigation.

Afin d’améliorer la préservation de ma vie privée et ma navigation sur internet, j’ai décidé de prendre un VPN.

Je vous conseille d’éviter les VPN dont le siège est aux USA car ils seront soumis au Patriot Act, la Grande-Bretagne également car ce pays roule pour les USA. Je déconseille également les services hébergés en Chine ou en Russie pour des raisons similaires. Rappel : Hong Kong est redevenu Chinois depuis 1997 donc à éviter.

De plus, La France étant sur le point de devenir est devenu un état policier instaurant une surveillance de masse avec la Loi sur le Renseignement, je déconseille de dépenser votre argent dans une entreprise basée dans notre pays. C’est dommage mais c’est comme ça. Y compris pour vos emails.

liste des VPN hors USA, Grande-Bretagne, Chine, Russie et… France

VPNTunnel
https://vpntunnel.com
basé aux Seychelles

IBVpn
http://www.ibvpn.com/contact/
Roumanie

Cyberghost VPN
http://www.cyberghostvpn.com/fr_fr
Roumanie

Express VPN
https://www.expressvpn.com
Tortola, Iles Vierges Britanniques

iVPN
https://www.ivpn.net
Malte
– approuvé par EFF + utilise Piwik pour ces statistiques : mon choix, je pense.

SwitchVPN
https://switchvpn.net
Inde

HideIPVPN
https://www.hideipvpn.com
Pologne

Kryptotel
http://en.kryptotel.net/
Seychelles

VPN4ALL
http://www.vpn4all.com/privacy-policy/
Pays-Bas

PrivateVpn
https://privatevpn.com
Suède

Earth VPN
http://www.earthvpn.com
Chypre

SecurityKISS
http://www.securitykiss.com
Irlande

iPredator
https://ipredator.se
Suède

FrootVPN
https://www.frootvpn.com
Suède

ShadeYouVPN
https://shadeyouvpn.com
Pays-Bas

FreedomVPN
https://freedomvpn.info
Allemagne

Conclusion

Je n’ai fait que regarder où étaient basés les sièges sociaux, je ne prétends pas savoir si les services sont bons, fiables ou de qualité. C’est une première approche que je démarre et je vais avoir besoin de vous pour en savoir un peu plus : si vous avez des informations supplémentaires, des retours de tel ou tel service, les commentaires sont là pour ça.

iVPN semble prometteur car membre de la EFF, Electronic Frontier Fondation. Je vais regarder un peu ce qu’ils proposent.

– Damien

peut-on encore dire “France, pays de merde” dans notre pays ?

Ah la polémique est belle, c’est l’histoire d’un footballeur mondialement connu, mécontent de perdre un match sous tension, c’est-à-dire avec beaucoup de buts, des duels et un arbitrage difficile, qui, après avoir perdu le match, lance des insultes exprimant son mécontentement et sa colère.

Pour ma part, ca ne me choque pas : que le premier qui a perdu un match, une partie de jeu ou s’est senti lésé par quelqu’un sans jamais lancer une insulte ou deux sous le coup de la colère me jette la première pierre…

l’insulte qui choque ”pays de merde” ?

Bof, là aussi, sous le coup de la colère, qui n’a pas jeté un “France, pays de merde”, en regardant sa feuille d’impôts, la montée du Front National à chaque élection ou en critiquant les mêmes personnes au pouvoir depuis 30 ans qui laissent ce pays s’enfoncer lentement mais surement ?

C’est tout à fait le genre de polémiques stupides comme seul notre pays sait en créer.

Zlatan s’est bien intégré à notre pays : il critique vertement et de façon outrancière, à juste titre ou à tort, mais c’est très ”esprit français”. Et que fait-on de la liberté d’expression ? Plus personne n’est Charlie, j’ai l’impression…

des mots à ne plus prononcer, M. Valls et sa loi sur le renseignement vont s’en chargent

Pendant que les 3/4 des journalistes débattront sur le cas Zlatan et nous feront des leçons de moral à deux balles, le gouvernement français nous prépare la pire loi sécuritaire des pays Européens, la Chine et les USA nous devançant en la matière.

Avec cette loi, nous sommes tous présumés coupables et les écoutes physiques (micros, GPS, caméras, votre mobile…) et virtuelle (votre email, votre navigation internet) n’auront plus besoin d’aucun juge.

Si le pouvoir judiciaire est sans cesse transféré au pouvoir executif, on appelle ça comment comme régime politique ?

On débattait sur Diaspora* afin de savoir si la France était devenue une dictature, un état policier ou un pays totalitariste.

En déclarant lutter contre moins de 0,0001% de la population, supposé terroriste, nos gouvernants donnent leur aval pour réduire nos libertés. Peut être que dans quelques mois, ce sera pour interdire toute critiques contre le gouvernement, contre les politiciens, contre les banques ou contre le capitalisme ? Une fois les moyens techniques en place et les juges sur la touche, quelles seront les limites aux accusations et condamnations imposées par le pouvoir exécutif ?

Pour ma part, avec ces lois faites pour détruire la vie privée, la liberté et la justice, je pense de plus en plus que notre pays  peut devenir un pays de merde.

On devrait commencer par haïr le système mis en place, qui garde captif l’ensemble des citoyens dans un quotidien de production/consommation pour que le haut de la pyramide alimentaire continue à entretenir le système de captivité.

Les politiques et leurs alliés économiques mettront tout en place pour annihiler toute opposition crédible et citoyenne. La Loi de Programmation Militaire et la loi sur le renseignement sont des outils utiles à l’aristocratie républicaine en place depuis 30 ans pour se maintenir

Le pouvoir actuel ne vit pour sa survie.

– Damien

 

 

la dictature avance en France, merci à nos braves politiques français

Le Parti Socialiste reprend donc une à une les idées de l’UMP concernant la censure d’internet ainsi que le contrôle des citoyens.

A vouloir combattre le terrorisme, la France calque donc ses lois sur celle des gouvernements les plus durs contre la liberté d’expression, tout en  abandonnant le droit à la justice : ce sont maintenant des instances guidées par le pouvoir executif, le gouvernement donc, qui censurent la parole sur internet, pas la justice.

Les politiciens, pour occuper le territoire médiatique, nous explique que nous sommes en guerre contre le terrorisme, que l’étranger est l’ennemi et qu’ils mettront en place tous les dispositifs en place pour nous protéger. Pour protéger leur propre caste aussi d’ailleurs.

1) quel groupe de citoyens a demandé à ce gouvernement de lancer des lois de censure ? Aucun. Les politiciens s’autosaisissent, décident sans demander leur avis aux citoyens. Ces lois les arrangeront bien à un moment.

2) d’après eux, nous sommes en guerre, mais contre qui  ? Quel état et dangers ultimes nous menacent pour que 66 millions d’invidus renoncent à leur liberté et leur vie privée ? Combien de morts ces 5, 10, 20 dernières années pour détruire le pouvoir judiciaire et le remplacer par des condamnations directement déclarées par le gouvernement ? Si 200 morts en 20 ans à cause de malades mentaux ‘obligent nos politiques’ à prendre des décisions aussi radicales alors soit je ne comprends rien à la politique/géopolitique, soit les hommes politiques ont un but inavoué à faire de telles choix, aussi liberticides, injustes et illégaux, illégaux dans le sens “non votées” par les citoyens mais votées par eux-mêmes sans nous consulter.

3) maintenant que sont en place des lois comme la loi de programmation militaire et  le blocage administratif de sites internet, que se passera-t-il si un pouvoir raciste, violent et fasciste était élu en France ? En Grece, le mouvement néo nazi Aube Dorée a eu des députés et des eurodéputés. D’élection en élection, les FN progresse à cause de la nullité successive du RPR, UMP et PS au pouvoir, incapables de proposer des solutions crédibles contre le chomage, incapable d’empêcher la casse de l’outil de production industrielle en France, incapable de proposer des élections législatives proportionelles, incapables de faire participer les citoyens à la vie politique, mais prêts à laisser les banques, les entreprises et les personnes les plus riches de notre pays à utiliser tous les recours possibles – évasion fiscale, niches fiscales, défiscalisation amicale – pour échapper à l’impôt, cet outil de cohésion sociale.

Je repense à une série de tweets de Numendil lue la semaine dernière :

– Quand ils ont décidé de surveiller le WEB, j’ai pas gueulé parce que j’avais rien à cacher. 1/x

– Quand ils se sont dit qu’il fallait civiliser l’espace qu’est Internet, je n’ai rien dit, j’avais rien à cacher 2/x

– Quand ils ont commencé à installer des systèmes de collecte massive de données, j’ai rien dit, j’avais rien à cacher 3/x

– Quand les révélations de Snowden ont éclaté, je m’en fichais, j’avais rien à cacher 4/x

– Quand j’ai appris que ma XBox pouvait voir et entendre tout ce que je faisais, je n’ai rien dit, j’avais rien à cacher 5/x

– Quand j’ai appris que ma TV connectée enregistrait chaque geste et chaque parole, je n’ai rien dit, j’avais rien à cacher 6/x

– Mais quand toutes mes données ont été transmises á ma banque, mon assurance, mon employeur et une pléthore de tiers, 7/x

– J’étais pas d’accord et je me suis rendu compte que si, j’avais des choses à protéger…

Quand un gouvernement devient fou et a un tel désir de contrôle sur sa population, c’est à ce moment là qu’il faut se dire que quelque chose ne tourne plus rond dans notre pays.

– Damien

l’émergence de la vidéo-surveillance

La vidéosurveillance a envahi nos villes. Elle est vendue comme la nouvelle solution pour vous protéger, les écriteaux annoncent souvent “vidéo protection”, beau mensonge marketing.

En fait, elle ne vous protège de rien.

Elle n’empêche pas les abrutis d’être abrutis ou les criminels d’effectuer leurs opérations. Si besoin, un masque et une fausse plaque d’immatriculation suffiront à contourner le problème.

Socialement, on remplace des emplois de policiers sur le terrain par des machines, comme les ouvriers remplacés eux-mêmes par des machines dans les usines. Les collectivités sous traitent notre protection. Rajoutez à cela l’affaiblissement de la collecte de renseignements par les services de police sur le terrain. Et oui, quand on n’est plus au contact de sa population, on perd en informations fiables, en confidences et surtout en confiance. De plus, on s’aperçoit que l’implantation de caméras ne suppriment pas les délits ou les trafics, elle ne fait que les déplacer ailleurs dans la ville.

Financièrement, l’installation de tels dispositifs coûtent chers, sans parler de l’entretien.

Architecturalement, on rajoute des engins hideux dans nos villes, mais pourquoi pas…

Que les caméras soient présentes sur un parking désert ou au-dessus des distributeurs d’argent, cela a un sens et peut se comprendre. Que l’on mette des caméras dans toutes les rues, je ne vois pas la plus-value ou l’intérêt pour la population.

Il faut donc se tourner vers des villes qui utilisent la vidéo-surveillance depuis longtemps pour faire un bilan : Londres en est le parfait exemple et c’est la police londonienne qui explique que la vidéo surveillance est un échec. Un autre article du Monde va dans le même sens et prouve l’inefficacité de la vidéo-surveillance.

Le rapport coût d’installation-entretien / efficacité est très, très faible donc.

Alors oui, c’est plus facile de vendre un monde sécuritaire, où tout sera sous contrôle et tout ira bien pour vous. D’ailleurs, c’est pour cela qu’on nous vend de la “vidéo-protection” plutôt que vidéo-surveillance. C’est moins intrusif et plus vendeur auprès de Mme Michu. Mais c’est bien la même chose et cela ne marche pas. Dormez, dormez citoyens, la machine veille sur vous.

A nous tous d’être vigilant quant à ce genre de dispositifs que certains voudraient généraliser à l’ensemble des villes car ce sera à nous de payer quelque chose qui ne fonctionne pas. Il ne faudra pas s’en plaindre ensuite.

Des liens pour s’informer :

http://lyon.sous-surveillance.net

http://www.paris-sans-videosurveillance.fr/

– Damien

le smartphone est une télécommande à consommateurs ?

Après avoir succombé au pouvoir du marketing en s’achetant un téléphone à 500 € pour faire bien hype, M. Toulemonde doit tout de suite donner sa carte de crédit pour ouvrir un compte client. Il doit également passer par un magasin centralisé d’applications. Si la marque de son téléphone le permet, il pourra éventuellement prendre des photos de certains lieux ou passer des appels. Je dis bien éventuellement.

Cet article de Next Inpact en donne l’explication : Apple et Microsoft se réservent la possibilité de désactiver certaines fonctions de votre appareil mobile à distance.

Prises de photos, émission ou réception d’appels, prise de vidéos… Le fabricant de téléphone se réserve le droit de vous laisser ou non la liberté d’utiliser ces outils.

On nous parle de salle de cinéma pour ne pas déranger le voisin ou de l’habitacle de la voiture quand on conduit… Que de beaux exemples. Je ne savais pas que les constructeurs de smartphone se souciaient autant de notre bien être.

Premièrement, c’est une atteinte à la liberté. Vous achetez un produit et vous avez le droit d’en disposer comme bon vous semble. Mais cela fait bien longtemps que des entreprises comme Apple, Google ou Microsoft ont blindé les conditions d’utilisations de leurs appareils ou logiciels. Vous n’avez plus le droit d’en faire ce que vous voulez, que ce soit au niveau hardware ou software. Vous êtes pieds et poings liés. Ça ressemble en tout point aux constructeurs automobiles qui vous obligent à passer par le concessionnaire agrée ou le constructeur lui-même pour changer une simple ampoule. Il faut faire payer et encore payer le consommateur.

Deuxièmement, cela permet par exemple de s’assurer que personne ne prenne de photos ou n’enregistre une vidéo lors d’un concert. On « protège » l’artiste et on censure les utilisateurs. Au passage, on vous signalera par SMS, à la fin du concert, la possibilité d’acheter pour une somme modique les photos officielles du concert que vous venez de voir sur votre magasin d’applications. Comme par hasard.

Cela permettrait comme on l’a vu pendant les Jeux Olympiques de Londres de bloquer à distance et en masse tous les smartphones qui tenteraient de prendre des photos des Jeux car les droits d’exploitation sont réservés au Comité Olympique ! A ce propos, lire cet excellen10t article sur le cauchemar cyberpunk des JO 2012. Où commence le droit à l’information, le droit de disposer de son matériel ou le droit d’exploiter commercialement un évènement ? On le voit également en ce moment où les fédérations européennes de football se battent contre Vine qui permet à tous de filmer un but lors d’une rencontre et de le partager publiquement sur les réseaux sociaux.

Et puis, on ne parle même pas de ce que ferait une dictature avec ce genre de capacités sur nos téléphones et autres objets connectés.

Troisièmement, je le dis et le répète : il manque une alternative au niveau des OS de smartphones ! Android, iOS ou Windows : même combat ! Fermés, contrôlés et espionnage des utilisateurs… J’en viens à me dire que Blackberry me parait moins glauque.

Nous ne sommes plus maître de nos smartphones. L’utilisateur est, d’une manière générale, de plus en plus soumis à la technologie qui l’entoure et qu’il ne la comprend plus. Il faut donc faire l’effort pour comprendre les tenants et les aboutissement des appareils que nous utilisons afin de ne pas finir comme des moutons, soumis et dociles, prêt à aller à la tonte !

– Damien