fermez Windows, osez la liberté !

La Fondation pour le Logiciel Libre avait lancé en 2013 une campagne afin de promouvoir l’utilisation de systèmes d’exploitation libres pour votre ordinateur.

Windows 8 à l’époque et Windows 10 pour PC aujourd’hui ou Os X pour Mac sont des systèmes commerciaux, fermés, espions et autoritaires.

– commerciaux : il faut payer pour les utiliser.

– fermés : vous ne pouvez pas voir comment ils sont faits, ni vérifier ce qu’ils font en détail et vous ne pouvez pas les modifier.

– espions : ces 2 systèmes savent en temps réel ce que vous faites avec votre machine à votre insu, ce que vous téléchargez, ce que vous installez, ce que vous regardez et le transmettent à leurs maisons mères.

– autoritaires : car ils peuvent également installer des logiciels à votre insu, voir en désinstaller à distance. Dans un futur proche, on peut imaginer un contrôle de ce que vous mettez sur votre disque dur avec effacement possible si ce contenu ne rentre pas dans leurs conditions d’utilisation de la société commerciale étasunienne.

On peut faire le parallèle avec le frigo dans votre cuisine qui vous dirait quoi acheter et quoi manger : des plats Findus, des plats fabriqués par les grands industriels plutôt que des plats maison dont vous connaissez la provenance parce que c’est vous qui les avez achetés puis cuisinés… Pas très sympa, hein ?

Il faut donc s’orienter vers des systèmes libres pour utiliser votre PC : qui sont-ils ? Quels sont leurs réseaux ?

Et bien, on peut parler de la distribution Linux la plus connue : Ubuntu, gratuite, facile à installer et bénéficiant d’une grande communauté. Vous pouvez commencer par lire le guide du débutant qui répondra à toutes vos questions.

Il existe d’autres distributions grand public très efficaces : OpenSuse, Fedora, MageiaMint

Vous savez maintenant qu’il existe d’autres moyens gratuits, libres et respectueux de votre vie privée pour utiliser votre ordinateur, il reste donc à se lancer !

Le plus simple étant de créer une clé USB qui permet de lancer cette distribution au démarrage de votre ordinateur sans changer votre système actuel. Vous pourrez l’utiliser en parallèle de votre Windows.

Une fois à l’aise, vous pourrez installer ce nouveau système à côté de votre  Windows sur votre disque dure.

Puis, un jour, vous passerez intégralement sur une distribution GNU Linux en effaçant définitivement Windows.

pourquoi choisir Ubuntu (et ses dérivés) comme distribution GNU Linux plutôt que Windows ?

Au début, il y a Windows. Il n’y a que Windows d’ailleurs.

Puis un jour, vous plantez votre système parce que vous avez jouer au roi du bricolage en touchant des clés dans la base de registres du système. Ou alors votre système plante parce que vous avez trop de pop-up ou fenêtres qui s’ouvrent sans rien demander (virus ? malware ?). Bref, Plus rien ne fonctionne et le démarrage ou l’utilisation de la machine est impossible.

Vos données sont perdues et vous devez réinstaller tout le système opérationnel de votre PC de A à Z. Si vous savez le faire d’ailleurs…

D’abord le CD d’installation de Windows, puis les différents CD de pilotes graphiques, de la carte mère, de la carte réseau, du wifi, du scanner et de l’imprimante. Vous passez les galettes et vous attendez patiemment que tout s’installe. Vous exécutez les fichiers d’installation les uns après les autres.C’est long, très long et ça marche enfin.

C’est drôle parce que Windows est un système pour faire fonctionner votre PC mais en fait, il ne fait pas fonctionner grand chose au départ. La résolution de votre PC dernier cri atteint les 800 x 600 au premier démarrage. En connectant la prise internet RJ45, rien ne se passe : la carte réseau n’est pas reconnue. Et le wifi non plus n’est pas reconnu donc zéro connexion au réseau. Non, définitivement, il ne fait pas fonctionner grand chose ce Windows, sans installer une dizaine de pilotes supplémentaires…

Puis un jour, on vous parle de distributions Linux. Un truc qui fait comme Windows mais gratuit. Enfin, pas vraiment comme Windows parce qu’à l’époque, il n’y avait pas de jeux.

Alors je me suis lancé et j’ai testé de nombreuses distributions sur mon ordinateur. Ce qui est étonnant avec ces distributions, c’est qu’en les installant, tout fonctionne (ou presque) : la carte graphique et la résolution sont nickel dès le départ, la carte réseau s’active et le wifi s’allume instantanément. Parfois le port imprimante n’est pas reconnu tout de suite mais rien d’inférieur à ce que fait Windows, bien au contraire ! Mon PC est utilisable à chaque fois d’emblée, à 99%. Étonnant, non pour un truc gratuit ?

Je gardais une distribution plusieurs mois puis j’en testais une autre. Cela a duré comme cela 2-3 ans.

Aujourd’hui, je me suis stabilisé sur Ubuntu/Xubuntu/Linux Mint.

Pourquoi Ubuntu/Xubuntu/Linux Mint ?

– parce que ça marche, pas besoin de bricoler quoi que ce soit, et que cet environnement est simple à utiliser.

– parce qu’il y a un très bon écosystème autour d’Ubuntu, comprenez des logiciels à la pelle et un système centralisé et ouvert d’applications (un app center mis en place bien avant tous les apps centers des smartphones).

– parce que la communauté est importante sur le net et que vous trouverez du support facilement.

– parce Steam s’est enfin associé publiquement à ces distributions et que les jeux marchent.

– parce que des choses plus techniques existent et sont facilement accessibles (gestion d’énergie améliorée du laptop ou améliorer la prise en charge des pilotes Nvidia Optimus) en quelques lignes de commandes.

– parce qu’une distribution doit être le porte-drapeau du monde issu de GNU Linux libre et gratuit, et qu’Ubuntu et ses dérivés peuvent être celles là et réussir alors que les autres sont encore loin derrière.

A chacun ses motivations et ses envies au final. J’espère vous avoir donné envie de tester Ubuntu ou tout autre distribution afin de mettre le pied dans le monde de GNU Linux.

Windows 10, un monde meilleur ne vous attend pas

Tout le monde a écrit un billet sur le nouveau Windows 10 : Windows 10 est un OS diabolique. Sous couvert de mis à jour gratuite, c’est une prison numérique de haute sécurité que nous propose Microsoft.

Cet OS de Microsoft, c’est :

– un logiciel propriétaire qui contrôle la façon dont vous utilisez votre ordinateur
– un logiciel qui envahit votre vie privée et expose vos données personnelles à Microsoft, à la NSA, et à d’autres attaquants malveillants
– un logiciel qui dépend de mises à jour obligatoires et de matériels n’acceptant pas d’anciennes versions de Windows
– un logiciel payant qui ensuite continue à gagner de l’argent en violant votre vie privée

La classe intégrale. L’escroquerie ultime.

Je suis bien décidé à rester sous GNU Linux.

– Damien

une certaine idée de la liberté : pourquoi passer de Windows à GNU Linux

Je lisais ce billet intéressant d’un informaticien qui explique pourquoi il passe sur GNU Linux et quelles étapes il a suivi lors de ce transfert.

Le billet est posé, intelligent et sans agressivité, c’est agréable à lire. Je partage plutôt son point de vue.

Opposé Microsoft et GNU Linux ne sert à rien : les deux OS ne jouent pas dans la même catégorie et ne visent pas le même but.

Business, parts de marché à acquérir, écosystème fermé, puissance financière, monopole, alliances commerciales, imposition d’un modèle èconomique, recherche & développement, upgrade payant contre gratuité, partage, collaboration, dons, ouverture, hiérarchie, rentabilité inexistante ou faible, solidarité, bricolage, pas d’organigramme, communauté.

Vous aurez compris.

Windows a la chance de pouvoir entretenir sa position dominante auprès des constructeurs depuis… toujours.

Microsoft a su imposer son écosystème : Word, Excel et Powerpoint comme outils incontournables, la messagerie Hotmail en son temps, Office365 et Skype aujourd’hui. Microsoft a même su créer, soutenir et maintenir sa marque de téléphonie.

Windows Vista a été une catastrophe sans nom, Windows 8 a été un échec au niveau de ergonomique : et pourtant, aucun acteur GNU Linux n’a les épaules pour lui prendre 2% de parts de marché.

MS est un mastodonte, une machine de guerre de plusieurs milliards de dollars, avec un parc de machines et d’utilisateurs enormissimes et même s’ils font des pertes de temps en temps, ils ne tomberont jamais. Et on ne parle même pas des contrats d’affaires les plus obscurs, signés avec certains ministères comme le ministère de la défense, ou celui de la jeunesse et des sports en France (contrats “open bar” mon amour !)…

Comme l’auteur l’explique très bien, seule l’envie d’être libre permet de tenter l’aventure GNU Linux. Parce que nous avons encore le choix de la liberté.

quels sont les problèmes liés à l’utilisation de Windows et Os X ?

Ce billet est un rappel, il n’est pas en soi très original mais il permet de poser les bases entre un système libre pour faire fonctionner son ordinateur (Ubuntu, Linux Mint, Debian, Fedora…) et un système commercial tel que Windows ou Os X.

Windows (XP, 7 ou 8) pour PC et Os X pour Mac sont des systèmes commerciaux, fermés, espions et autoritaires.

– commerciaux : il faut payer pour les utiliser.

– fermés : vous ne pouvez pas voir comment ils sont faits, vous ne pouvez pas analyser le contenu et vous ne pouvez pas les modifier.

– espions : ces 2 systèmes savent en temps réel ce que vous faites avec votre machine, ce que vous téléchargez, ce que vous installez, ce que vous regardez à votre insu. La politique d’envoi de données est assez opaque et peu honnête.

– autoritaires : car ils peuvent également installer ou enlever des logiciels sans votre permission de votre propre PC. Vous ne contrôlez rien. Dans un futur proche, on peut imaginer un contrôle de ce que vous mettez sur votre disque dur avec effacement possible si ce contenu ne rentre pas dans les conditions d’utilisation de ces entreprises commerciales.

On peut faire le parallèle avec le frigo dans votre cuisine qui vous dirait quoi acheter et quoi manger : des plats Findus, des plats fabriqués par les grands industriels plutôt que des plats maison dont vous connaissez la provenance de chaque élément parce que c’est vous qui les avez achetés puis cuisinés… Pas très sympa, hein ?

Revenons donc à ces systèmes libres (et gratuits) pour utiliser votre ordinateur : qui sont-ils ? Quels sont leurs réseaux ?

Et bien, on peut parler de la distribution Linux la plus connue : Ubuntu, gratuite, facile à installer et bénéficiant d’une grande communauté. Vous pouvez commencer par lire le guide du débutant qui répondra à toutes vos questions. On peut parler également d’Handy Linux, destinée aux débutants et utilisateurs expérimentés

Il existe d’autres distributions grand public très efficaces et facile d’accès : Xubuntu, Mint

L’intèrêt des systèmes est multiple :

– non commercial : leur but n’est pas de faire de l’argent. Les dons sont les bienvenus pour les équipes qui travaillent bénévolement. Libre à vous de donner ou pas.

– ouvert : vous avez accès au code source du système, vous pouvez donc le voir, tout comme l’ensemble des utilisateurs. Rien n’est caché et pour peu que vous maitrisiez un peu la programmation, vous pourrez contribuer à l’amélioration de la distribution. Les logiciels sont également libres et gratuits. Je pense à la suite bureautique LibreOffice (traitement de texte, tableur, présentatin) ou au lecteur vidéo VLC.

– sous votre contrôle : c’est vous qui ajoutez ou enlevez des programmes selon votre choix. Personne n’a accès, par une porte dérobée, à votre ordinateur.

Vous savez maintenant qu’il existe d’autres moyens gratuits, libres et respectueux de votre vie privée pour utiliser votre ordinateur, il reste donc à se lancer !

Le plus simple étant de créer une clé USB bootable qui permet de lancer une distribution à partir de la clè USB au démarrage de votre ordinateur sans changer votre système actuel.

Une fois à l’aise, vous pourrez installer ce nouveau système en parallèle de Windows. Puis, un jour, passer intégralement sur la distribution linux en remplaçant Windows définitivement.

 

– Damien